Coloration chimique VS coloration végétale

Comme beaucoup de personnes, j’ai passé plusieurs années à me colorer les cheveux. (j’ai d’ailleurs commencé tôt – à mes 14ans – en faisant des petites mèches violettes. Ouuh la rebelle).

Des années plus tard, après être passée par toutes les couleurs, mes cheveux étaient dans un état pitoyable. Situation banale et courante, finalement.

Ok, alors pourquoi ? Comment fait-on pour y remédier ? Peut-on se colorer les cheveux naturellement ?

Les colorations chimiques, c’est quoi ?

La coloration chimique, c’est la plus connue. C’est celle que tu fais chez ton coiffeur ou bien celle que tu achètes dans ton supermarché pour quelques euros.

695166.jpg
Coloration chimique qui vend du rêve mais qui est bourrée de produits nocifs.

On distingue alors 2 types de colorations chimiques :

  • la coloration ton sur ton ou semi-permanente : En gros, c’est celle que tu appliques directement par dessus tes cheveux. Elle n’est pas permanente, et sa durée peut varier de 4 shampoings à une durée de plusieurs semaines. La couleur se fixe alors sur le cheveu.
  • la coloration permanente ou d’oxydation : C’est là que ça devient mauvais, et c’est malheureusement la + répandue. Elle est vendue avec deux flacons, dont un oxydant (qui va décolorer le cheveux), et dont un flacon qui contient le produit colorant. Lors de la coloration, les écailles du cheveu sont ouvertes par l’oxydation, pour que la couleur initiale du cheveu soit remplacée par une autre. La fibre capillaire est alors modifiée. (cf mon splendide dessin)
cheveux.jpeg
La coloration d’oxydation, qui remplace la couleur initiale du cheveu en ouvrant les écailles de celui-ci.

Ok jusque là, ça ne semble pas trop catastrophique. Il est où le problème, alors ?

Que contiennent les colorations chimiques ?

Bon, on va devoir citer quelques noms compliqués, tels que le paraphénylènediamine (PPD de son petit nom), le résorcinol, les ammoniaques, le naphtol, etc. Et crois moi, c’est des ingrédients que tu ne préfères pas avoir sur ta peau.

Déjà, les colorations chimiques abîment le cheveu. (et surtout dans le cas de la coloration d’oxydation). A force de voir ses écailles ouvertes et sa couleur remplacée, le cheveu se fragilise. En multipliant ce genre de coloration, il finit alors par devenir sec, cassant et fourchu.

Les colorations chimiques entraînent davantage d’allergies et d’irritations du cuir chevelu : Par leur composition toxique, les colorations chimiques peuvent entraîner de l’eczéma, des réactions allergiques, des démangeaisons, etc. Un cuir chevelu rouge, qui brûle, qui gratte, rien de terrible quoi. (et on en parle des coiffeurs qui souffrent de problème de santé à cause de leur surexposition aux colorations toxiques ?)

Au delà de ça, il est important de souligner que les ingrédients constituant les colorations chimiques pénètrent dans la peau et finissent par arriver dans le sang (surtout s’il y a des irritations préexistantes sur le cuir chevelu). Bien sur, dans le cas d’une seule et unique coloration chimique, cela n’aura pas de grande nocivité. Néanmoins, certaines études ont reconnu qu’en cas d’expositions répétées, ces ingrédients toxiques peuvent venir augmenter divers risques de santé, donc ceux de cancer.

OK. Donc, pour résumer :

les -.jpg

La coloration chimique abîme le cheveu, le cuir chevelu, contient des ingrédients nocifs, leur achat finance les grandes industries qui n’ont aucun scrupule à nous vendre de la merde (chez moi, on appelle ça du foutage de gueule) (Ah, et elle pue aussi)

les +.jpg

Le seul avantage à mes yeux de la coloration chimique, c’est qu’elle permet une plus grande variété de couleur. (ne pense même pas avoir les cheveux roses naturellement, désolée)


Les colorations végétales, c’est quoi ?

khadi-Jatropha.jpg
Coloration végétale de chez Khadi.

Les colorations végétales existent depuis l’Antiquité, et il s’agit tout simplement du fait de se colorer les cheveux avec des plantes.

Voila, rien de plus simple.

Les actifs colorants de ces plantes colorent ainsi la kératine du cheveu, en agissant comme une « couche » qui va entourer celui-ci et le gainer. Ainsi, la fibre capillaire reste intacte, et est juste recouverte par une autre couleur.

Les colorations végétales peuvent s’effectuer chez certains coiffeurs, s’acheter directement en magasins bio sous de forme de poudre (je te parle d’ailleurs de certaines de ces colorations ici et ici), ou bien, on peut choisir d’effectuer soi-même le mélange de poudres à notre convenance. Certaines plantes colorantes sont permanentes, tel que le henné, car elles pénètrent plus profondément dans la fibre capillaire. Sinon, les colorations végétales ont une couleur durable, qui ne fait que s’embellir de coloration en coloration.

cheveux 2.jpg
Les colorations naturelles, qui colorent et gainent les cheveux en les entourant par une couche protectrice. 

Dans tous les cas, une coloration végétale ne permettra pas de passer d’un brun à un blond platine. On ne rêve pas. Certaines techniques d’éclaircissement naturel existent (par l’utilisation de produits éclaircissant comme le citron, le miel, la camomille, etc) mais les colorations végétales, elles, ne pourront jamais éclaircir directement les cheveux.

Enfin, en plus de colorer les cheveux, elles agissent réellement comme un soin en gainant le cheveu et en le protégeant des agressions extérieures. De plus, les plantes utilisées peuvent avoir de réelles vertus en cas de démangeaisons, de pellicules, de cuir chevelu gras, etc.

Ah, et surtout, ça sent bon.

les -.jpg

La coloration végétale permet une moins grande variété de couleurs.

les +.jpg

La coloration végétale, en plus de posséder un pouvoir colorant, constitue un véritable soin apporté au cheveux. Au fur et à mesure de ces colorations, ils se gainent et voient leur qualité augmenter. Elle contient des produits non-toxiques et naturels (donc plus adéquate pour les femmes enceintes, en cas de peau sensible ou pour les personnes sous certains traitements ) et possède une odeur agréable.


Et pour finir, étant donné qu’une photo vaut mieux qu’un long discours (même si le long discours a déjà été fait…), un petit avant/après s’impose donc :

Evolution cheveux - colorations chimiques
Les méfaits des colorations chimiques, d’années en années. Des cheveux secs, cassant, ressemblant à de la paille, qui graissent en 1 journée et tout raplaplas.

Evolution cheveux - soins naturels.jpg
Le ressuscitement des cheveux.

 


Toi aussi tu as tué tes cheveux dans le passé ? Es-tu sortie du côté obscure de la force ? Quels sont tes colorations végétales favorites ?

9 thoughts on “Coloration chimique VS coloration végétale

  1. Aloha !

    Je ne suis pas encore passée aux colorations naturelles (désolée, mais je suis en pleine période de délire capillaire ^^ A l’heure où je t’écris, j’ai une tye n dye de dégradé de bleu. Que j’aime).
    MAIS ! Cela ne m’empêche pas de prendre soin de ma tignasse.
    D’abord, le shampooing bio/naturelle + AS bio/naturel aussi

    No shampooing pendant une semaine, voir deux.

    Huile pour hydrater/nourrir/soigner mes racines et renforcer mes pointes, ou l’inverse :D

    J'aime

  2. Aaaaaaaah super ton article ! Et bien joué pour tes dessins :-p
    Je faisais parti du côté obscure de la force.. pas de jugement mais oui moi aussi j’ai eu les mèches blondes sur cheveux châtains… Ah et ma période gothique j’ai eu les cheveux noir.. Puis pendant 2 ans les cheveux rouges que j’adorais.. puis je suis passée au bio xD
    Et là maintenant je retrouve enfin des cheveuuuuux ! Surtout depuis que je fais des soins aux poudres ayurvédiques :-)
    Je me permet de partager ton article sur le groupe facebook « Partage sur le bio et le naturel avec Azaé Pur »
    Bisouuus

    J'aime

  3. Le ressuscitement des cheveux ? La résurrection peut être ha ha ^^ ? Oui j’ai ramené mes cheveux à la vie (alléluia !!!) et j’ai testé plusieurs techniques, ma préférée reste de mélanger du henné à des poudres végétales (bon le henné EST une poudre végétal ok ok) mais la galère dont tu n’a pas parlé mais je te pardonne parce que tu es jeune : le henné sur les cheveux blancs c’est deux passes obligatoires quand tu es brune et pis ça pue d’abord…
    Ceci dit mes cheveux bien que marbrés de blanc vaguement orangé en ce moment en attendant la deuxième passe, sont superbes et vigoureux et je préfère l’odeur de bouse de vache fraîche mélangé à l’odeur d’épinards que celle des colos de supermarché donc je vote pour les mélanges maison qui laissent place à la créativité et à la surprise (parfois les mélanges donnent des résultats inattendus ^^)

    bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s